visitez l'aquarium

Récentes actions :

La tortue verte « CAT » a rejoint la mer le vendredi 22 avril

Soignée depuis le 27 Mars dernier au Centre de Soin des Tortues Marines de la Guadeloupe, la Tortue Verte surnommée « CAT » a rejoint la mer le vendredi 22 Avril.

cat

en savoir plus

La tortue verte « LOLO » rejoindra la mer le vendredi 14 août, plage de Clugny à Sainte Rose

Soignée depuis le 25 mai dernier au Centre de Soin des Tortues Marines de la Guadeloupe, la Tortue Verte surnommée « Lolo » sera remise à la mer le vendredi 14 août...

lolo

en savoir plus

Nos tortues

avec l'association IGREC Mer

Le centre de soins en travaux


Depuis juin 2016, le Centre de Soins des tortues marines de la Guadeloupe est fermé pour rénovation. Réouverture prévue fin juin.

cat

Les travaux sont en cours et un centre de soins flambant neuf sera inauguré en juin prochain. Ce centre permettra d’accueillir les tortues blessées ou malades dans de meilleures conditions.

Pour rappel, ce centre est le seul des Antilles et accueille entre 10 et 30 tortues marines chaque année. Si certaines ne restent que quelques jours, d’autres peuvent y séjourner de longs mois en attendant leur remise en mer.

La tortue verte « CAT » a rejoint la mer le vendredi 22 avril


Soignée depuis le 27 Mars dernier au Centre de Soin des Tortues Marines de la Guadeloupe, la Tortue Verte surnommée « CAT » a rejoint la mer le vendredi 22 Avril.

cat

Recueillie par un apnéiste à la plage des Salines, la petite tortue était emmêlée dans un filet.

Après plusieurs semaines de convalescence, elle a enfin pu rejoindre son milieu naturel.



Pour l’occasion, l’Ecole de la mer en collaboration avec l’ONCFS, et l’équipe d’IGREC MER responsable du Centre de soins ont organisé sur la plage de la Datcha le relâcher de la tortue. Une manière de sensibiliser le public à la fragilité et à la sauvegarde de ces espèces marines protégées.

cat


La tortue verte « LOLO » rejoindra la mer le vendredi 14 août, plage de Clugny à Sainte Rose


Soignée depuis le 25 mai dernier au Centre de Soin des Tortues Marines de la Guadeloupe, la Tortue Verte surnommée « Lolo » sera remise à la mer le vendredi 14 août.

Recueillie par un pêcheur, la tortue avait avalé un hameçon et a du être opérée par le vétérinaire référent du Centre de Soin. Après plusieurs semaines de convalescence, la tortue va enfin pouvoir rejoindre son milieu naturel.
Pour l’occasion, l’ONCFS, le Réseau Tortues Marines et l’équipe d’IGREC MER responsable du Centre de soin et l’association Le GAIAC proposeront sur la plage de Clugny des stands et animations autour des espèces marines. Une manière de sensibiliser le public à la fragilité et à la sauvegarde de ces espèces marines protégées.

Venez nous rejoindre le vendredi 14 août, rendez-vous à 13H30 plage de Clugny, Sainte-Rose.

Pour tout complément d’information :

Mariane Aimar 06 90 550 572 mariane@ecoledelamerguadeloupe.com

Antoine Chabrolle 06 90 740 381 Antoine.chabrolle@oncfs.gouv.fr

lolo

 

 




Remise à l’eau d’une jeune tortue verte.


Le 8 février dernier, le centre de soins IGREC Mer à reçu une jeune tortue verte retrouvée affaiblie sur la plage de Viard par une promeneuse. Les soigneurs qui l’ont pris en charge très rapidement ont pu déceler un début de septicémie. Après 1 mois de soins la tortue verte est redevenue autonome, nageant et s’alimentant par elle-même !

Les soigneurs ont donc décidé, en accord avec le Réseau Tortues Marines de Guadeloupe, de lui rendre sa liberté le jeudi 14 mars sur la même plage.

De nombreux adultes et pas moins de 150 élèves du primaire ont pu assister au lâché de cette jeune tortue verte (40 cm et 7 kg).

Plus qu’une simple remise à l’eau cette action à permis de sensibiliser le public présent à l’importance de sauvegarder les tortues marines. L’association Kap Natirel, actrice majeure du Réseau Tortue Marine de Guadeloupe, était présente avec des stands présentant des posters, des maquettes et de nombreux supports pédagogiques concernant cette espèce intégralement protégée.

La jeune tortue verte a donc rejoint son milieu naturel et a pu reprendre son cycle de vie dans les eaux de l’archipel guadeloupéen. Nous lui souhaite un bon voyage et un grand merci à tous les enfants venus l’encourager !

ecotourSeatour

 

 




Opération d’une jeune tortue verte


tortue Le 28 novembre dernier, une petite tortue verte (36 cm, 5 Kg) à été recueillie au centre de soin IGREC Mer. Retrouvée à la Désirade avec un hameçon dans la bouche, elle a été rapatriée en bateau à Saint François, puis au centre de soin.

Après une oesophagostomie (opération de l’œsophage), le vétérinaire a extrait deux gros hameçons de la gorge de la tortue. La tortue se remet maintenant au centre de soin, où elle va passer quelques jours pour reprendre des forces, avant de retourner dans son milieu naturel.


Retour en mer pour deux tortues du centre de soin !


Après deux mois de convalescence, la petite tortue verte de la Désirade est enfin rétablie !

Son séjour au centre de soin lui a permis de cicatriser après son opération pour enlever deux hameçons, et elle a maintenant repris des forces. Elle va être relâchée à la Désirade sur la plage à Fifi, le 4 février prochain par le Réseau Tortue Marines, représenté par l’association Titè, l’ONF et l’ONCFS. La mise à l’eau est publique et sera effectuée à 11h.

Par la même occasion, une tortue olivâtre arrivée au centre de soin en juin va également retourner dans son milieu naturel. Cette tortue olivâtre, déjà amputée de la patte avant gauche, était arrivée dans un état très faible et avec la patte avant droite cassée. Ces tortues sont très rares dans nos eaux. Recueillie à Sainte Anne, elle va être relâchée par bateau dans le canal situé entre Petite-Terre et la Désirade.


Retour en mer réussi !


Le Réseau Tortues Marines a profité de cette occasion pour informer la population et les élèves de la Désirade de l’intérêt de préserver les espèces menacées et protégées. C’est donc sous les encouragements de près de 120 personnes dont 80 écoliers que la tortue a retrouvé son milieu naturel !

tortue à la désiradetortue à la désirade







Et de trois !

Après la tortue verte de la Désirade, ce sont une tortue imbriquée et une tortue olivâtre qui ont rejoint leur milieu naturel en l’espace d’un mois ! Retrouvée en difficulté par des plongeurs le 11 février, la petite tortue imbriquée (26 cm) a passé quelques jours au centre de soin pour reprendre ses esprits. Jugée en bonne santé et apte a retourner en mer par un vétérinaire, c’est en présence d’écolier des Raisins Clairs de Saint François qu’elle est repartie en mer depuis la plage de la Coulée, le 14 février.

tortuetortue

Le départ de la tortue olivâtre (prévu initialement pour le 4 février) a été repoussé au 24 février, pour permettre à une classe de collège de Saint François et une classe professionnelle de Port Louis de découvrir cette tortue.

Retrouvée à Sainte Anne en juin dernier, elle avait été amenée au centre de soin très affaiblie. Il lui manquait la nageoire avant gauche, avait une fracture ouverte et une luxation de la nageoire avant droite, une fêlure du plastron, et n’arrivait pas à s’immerger. Une visite chez le vétérinaire avait permis de suturer la nageoire et de placer une plaque en inox pour consolider le plastron. Après plusieurs mois de convalescence, cette tortue de 63 cm a prit 6 Kg et a retrouvé la capacité à plonger.

C’est au large de Saint François depuis un bateau que la tortue, renommée Chila par les élèves, a retrouvé la liberté. Nous lui souhaitons bon voyage jusqu’à ses eaux d’origine, en Guyane ou au Surinam…

tortue

Pour plus d’information : amelia@igrecmer.org.

 

 

 



La pollution de nos mers en cause


Le 14 mars dernier, une tortue verte a été retrouvée en train de flotter et très amaigrie (3,5 Kg pour 34 cm, au lieu d’environ 5 Kg) au niveau des Ilets Boissards. Récupérée par des pêcheurs, elle a été prise en charge par le centre de soin ainsi que le vétérinaire référent du centre.

Une radio de la tortue a montré la possibilité d’une occlusion intestinale. Après 10 jours de soins (gavage, antibiotique, perfusions et purgatif) et 3 radios, la tortue ne montrant aucunes améliorations, le vétérinaire a décidé de procéder à une opération délicate : une enterotomie par laparotomie préfémorale droite. Il s’agit d’ouvrir la tortue au niveau d’une nageoire postérieure et de sortir l’intestin afin de trouver l’élément occluant…
tortue

L’opération a effectivement montré un bouchon de fibres synthétiques sur environ 20 cm de l’intestin : un mélange de cordages, sacs plastiques, bouchons de bouteille… Malgré l’opération, la tortue n’a pas survécu et est décédée pendant la nuit. L’autopsie a révélé la présence de fibres synthétiques, situées trop haut dans l’intestin pour y parvenir par l’opération, la tortue était donc perdue… Cette petite tortue verte, renommée « Benji » en l’honneur de la personne l’ayant trouvée, est un exemple significatif des dégâts que peuvent causer la pollution de nos mers et océans…


Lâché de tortillons


Le 24 octobre 2014, 14 tortillons récupérés par le Centre de Soins ont été relâchés. Ces tortues émergentes ont été retrouvées en difficultés sur les plages, dans l’incapacité de retrouver la mer en raison de l’importance des sargasses sur nos côtes cette année. Prises en charge par le Centre de Soins, elles ont pu retrouver leurs forces pendant un mois, avant d’être relâchées sur l’Ilet Karet, avec les enfants de l’Ecole de la Mer.

tortillonstortillons









COMMUNIQUÉ DE PRESSE :
LES TORTUES MARINES NE SONT PAS DES ANIMAUX DOMESTIQUES !


Le centre de soins des tortues marines basé à l’Aquarium de la Guadeloupe vient d’accueillir 2 tortillons faibles et amaigris qui venaient de passer deux à trois semaines dans un aquarium d’eau douce chez des particuliers. Leur état de santé est alarmant.

« Nous avons reçu hier matin deux nouvelles petites tortues imbriquées”, indique Florence Foinet, responsable du centre de soins. “Elles nous ont été amenées par deux jeunes qui les avaient trouvées, la veille au soir, chez des amis. Elles étaient dans un aquarium d’eau douce et élevées comme des animaux de compagnie”. A ce jour, les tortues sont dans un état alarmant car elles ont passé au moins deux semaines dans de l’eau douce et ont été nourries avec des paillettes pour poissons. Or ces tortues ne peuvent vivre que dans l’eau de mer se nourrissent principalement d’éponges.

Au-delà de cette aventure peu commune, le Centre de Soins des tortues marines de la Guadeloupe souhaite rappeler aux usagers des plages que les tortues marines sont des espèces protégées et qu’elles ne doivent en aucun cas être ramassées, transportées et encore moins élevées chez des particuliers. Ces actes sont assimilés à du braconnage et exposent les contrevenants à une amende de 9000 euros. En Guadeloupe, seules quelques personnes habilitées et identifiées ont le droit de les toucher à des fins scientifiques.

Que faire en cas d’observation d’une tortue marine sur une plage ?

Ne pas la déranger (distance d'observation 20m), ne pas la toucher, ne pas l’éclairer, cela pourrait la faire retourner à la mer et compromettre sa ponte. L'observation doit être communiquée rapidement par téléphone ou mail au Réseau Tortue Marine (0590 99 23 52). Si la tortue est blessée ou semble malade, contactez l'Aquarium de Guadeloupe (0590 90 92 38) qui gère le soin aux tortues blessées. Si la tortue est morte, contactez l'Animateur du Réseau ou un relais local qui se rendra sur le site.

Que faire face à une infraction ou un braconnage sur des tortues marines ?

Contactez l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (0690 59 73 21) ou la gendarmerie du secteur.

Que faire face à des nouveau-nés observes sur une plage ?

En cas d’observation de nouveau-nés, il est indispensable de ne pas intervenir et de les laisser gagner la mer naturellement. Tout au plus, il est possible de protéger les jeunes tortues des prédateurs (chiens, crabes, oiseaux…) et de mettre à l’eau les individus qui pourraient s’égarer (déplacement dans des directions opposées à l’océan) ou se retrouver piégés.

Mariane Aimar
Responsable pédagogique


Egalement un grand merci à tous nos partenaires
port   deal   ifrecor   aquarium   port   deal   ifrecor


Lâché de juvéniles


Le 18 février 2015 dernier, une jeune tortue imbriquée à été relâchée sur l’Ilet Karet avec les enfants de l’Ecole de la Mer, après avoir passé quelques semaines au Centre de Soins.

A cette occasion, des juvéniles de la PCC ont également été remis en mer.

Pêchés entre septembre 2014 et janvier 2015, ce sont plus de 400 poissons qui sont retournés dans leur milieu naturel, dont des pagres, des chirurgiens et des demoiselles.

lâché de juvénileslâché de juvéniles

 

 




Une nouvelle pensionnaire au Centre de Soins


Des pêcheurs ont alertés le centre de soins mercredi 25 mars 2015 : une tortue caouanne de 72 Kg mordu à une de leur ligne. Ramenée à terre puis rapatriée au Centre de Soins, elle a rapidement vu le vétérinaire référent du Centre. Après une légère anesthésie, le vétérinaire a pu enlever l’hameçon prit dans la langue à l’aide de pince.

Malgré cette mésaventure, la tortue femelle, baptisée Max, est en bonne santé. Après quelques jours de récupération, elle pourra retourner dans son milieu naturel.

Merci aux pêcheurs et leur implication dans le sauvetage de cette tortue

ecotourSeatour


Elle est libre Max !


Après trois semaines au Centre de Soins, la tortue caouanne a été jugée apte à retourner en mer. L’occasion pour IGREC Mer, l’Ecole de la Mer, l’ONCFS et le Comité des pêches de faire de la sensibilisation autour des tortues. C’est depuis la plage Babin, à Vieux Bourg, que le public a pu découvrir cette tortue de 72 Kg, difficile à voir depuis nos côtes. La tortue a ensuite été amenée par bateau avec l’aide des pêcheurs jusqu’au site où elle avait été pêchée.

Merci à tous d’être venu si nombreux, ainsi qu’aux pêcheurs et à la municipalité pour leur accueil !

tortue maxtortue max


Lolo la tortue verte sauvée !


Le Centre de Soins à recueilli le 29 mai dernier une jeune tortue verte de 2,9kg.
Cette juvénile a été amenée au centre par un pêcheur de Pointe Noire qui la récupérée au bout de sa ligne. Après avoir coupé la ligne, il n’a malheureusement pas pu récupérer l’hameçon.
La tortue a rapidement été vue par le vétérinaire référent du centre, qui a pu mettre en évidence l’hameçon par une radio. La tortue ayant un bon comportement, il a été décidé d’attendre avant de prendre la décision d’opérer. En effet, ce genre d’opération (une entérotomie) n’est jamais anodin et il arrive que les tortues expulsent les hameçons par voies naturelles. Cependant après 15 jours d’observation et de suivi par le vétérinaire, ne voyant pas d’évolution significative, l’opération a été effectuée. Après 3/4h d’intervention, l’objet a finalement été retiré avec succès.
Plus de 15 jours après, la tortue, prénommée Lolo, a bien récupéré. Les sutures de l’opération cicatrisent bien, elle évolue dans son bac de convalescence de manière naturelle et mange avec beaucoup d’appétit.
Une fois encore, grâce à la réactivité et l’implication de ce pêcheur, cette jeune tortue va pouvoir rapidement retrouver son milieu naturel.

lolo