La culture de palétuviers
Gossier Guadeloupe Depuis plusieurs années, l’Aquarium de la Guadeloupe soutient la restauration des mangroves en participant à la culture de palétuviers.

Qu’est-ce que c’est ?

Les palétuviers sont des arbres ou arbustes qui se développent en bordure de mer dans les régions tropicales. Situés dans la zone de balancement des marées, sont adaptés à l’inondation des sols et à la forte salinité. Ils constituent ainsi de véritables forêts amphibies que l’on appelle les mangroves.

En Guadeloupe, la mangrove représente une surface de près de 4 000 hectares, constituée de différentes espèces de palétuviers. On retrouve notamment le palétuvier rouge (Rhizophora mangle), le palétuvier noir (Avicennia germinans), le palétuvier blanc (Laguncularia racemosa) et le palétuvier gris (Conocarpus erectus).

Gossier GuadeloupeLa mangrove : un écosystème d’importance majeure

En effet, elle constitue :

  • une barrière physique contre la houle, qui absorbe jusqu’à 75% de l’énergie des vagues
  • une protection des côtes face aux vagues cycloniques et aux tsunamis
  • un frein à l’érosion littorale
  • un excellent puit de carbone grâce à la photosynthèse des arbres qui y poussent en captant le CO²
  • une zone tampon entre les milieux terrestres et marins, grâce aux nombreuses racines des palétuviers qui filtrent l’eau, à la manière d’une véritable station d’épuration.

Gossier Guadeloupe
La mangrove, véritable nurserie

Cet écosystème abrite une biodiversité faunistique exceptionnelle et constitue :

  • une nurserie pour de nombreux alevins de poissons (pagres, tarpons…)
  • un milieu de vie pour diverses espèces de mollusques (moules, huîtres de palétuviers…), de crustacés (crabes, crevettes, balanes…), d’éponges, d’oiseaux (Pic de la Guadeloupe, parulines…) mais aussi de petits mammifères (rats, mangoustes, ratons laveurs…).

Au fil des années, les mangroves guadeloupéennes ont subi de nombreuses pressions d’origine humaine.

Il en ressort un besoin urgent de protéger et de restaurer cet écosystème fragile, les herbiers et les récifs coralliens.



Gossier Guadeloupe
Notre action

Dans le but de restaurer les zones de mangroves dégradées, l’Aquarium, notamment dans le cadre du projet Càyoli, participe depuis plusieurs années à la culture de palétuviers.

Depuis 2016, 2 pépinières de palétuviers ont vu le jour dont une au niveau de la Marina, à proximité de l’Aquarium.


Chaque année, des centaines de palétuviers rouges y sont cultivées.


18 mois après leur mise en culture, les jeunes palétuviers sont alors transplantés sur des sites dégradés. Afin de redynamiser cet écosystème côtier fragilisé.

En partenariat avec l’association l’Ecole de la Mer, les élèves de 8 classes scolaires participent au projet « J’adopte un palétuvier ». Cela a pour but de sensibiliser les plus jeunes et de leur faire découvrir l’écosystème fragile de la mangrove.