Le centre de soins des tortues marines
Gossier Guadeloupe Depuis 1999, l’Aquarium de la Guadeloupe héberge gracieusement le centre de soins des tortues marines. Ce dernier a pour mission de recueillir des tortues blessées ou saisies par les autorités, de les soigner puis de les relâcher.

Les tortues marines menacées

Gossier GuadeloupeIl existe dans le monde 7 espèces de tortues marines dont 5 sont présentes dans les eaux guadeloupéennes : la tortue verte, la tortue imbriquée, la tortue luth, la tortue caouanne et la tortue olivâtre. Les 3 premières viennent même pondre sur nos plages.

Cependant, ces animaux sont menacés par les activités humaines : braconnage, pêches accidentelles, urbanisation du littoral, pollutions… Durant de nombreuses années en Guadeloupe, il était même courant de trouver des plats à base de tortue dans les restaurants et divers objets en écailles dans les magasins de souvenirs.

Dans le but de protéger les tortues marines, une législation a été mise en place. Depuis 1974, la convention de Washington interdit le commerce international de tortues marines. De plus, depuis 1991 en Guadeloupe, toutes les tortues marines sont intégralement protégées.


Notre action

Gossier GuadeloupeLorsque des tortues marines sont retrouvées en difficulté (blessées, malades ou affaiblies) en mer ou sur les plages, elles sont amenées au centre de soins de l’Aquarium où elles sont prises en charge par nos équipes de soigneurs. En fonction de l’état de santé et du problème des tortues (blessure, ingestion de déchets…), un programme de rétablissement adapté est mis en place par le vétérinaire référent du Centre de Soins.

Une fois rétablies, les tortues sont alors relâchées dans leur milieu naturel, généralement à proximité de leur lieu de découverte. Le centre de soins accueille entre 10 et 30 tortues marines chaque année.

Lors des relâchers, l’Aquarium de la Guadeloupe et l’Ecole de la Mer organisent des actions de sensibilisation à la protection des tortues marines. Ainsi, le grand public comme les écoles sont invités à assister à la remise en mer des tortues et un stand d’information est installé sur la plage.

Grâce à la mobilisation et au travail des différents acteurs de la protection des tortues marines en Guadeloupe, la chute drastique des populations a pu être enrayée ces dernières années.


Les bons gestes à adopter
Gossier Guadeloupe
  • Si vous rencontrez une tortue en mer : vous pouvez l’observer en prenant soin de ne pas la déranger et de ne pas la toucher.
  • Si vous trouvez une tortue en détresse (blessée, malade ou échouée) : contactez l’ONF (0690 74 03 81) ou l’Aquarium de la Guadeloupe (0590 90 92 38) pour la signaler. Décrivez le plus précisément possible le lieu de la découverte, les réactions et les blessures éventuelles de la tortue.
  • Si vous voyez une femelle en ponte : tenez-vous à distance et restez discret, ne touchez ni la tortue, ni les œufs.
  • Si vous assistez à une émergence de tortillons : vous ne devez ni les toucher, ni les aider, ils doivent parvenir seuls à la mer. Cette phase est très importante pour leur vie future car elle leur permet de s’imprégner de leur site de naissance pour pouvoir revenir y pondre à l’âge adulte.
Gossier Guadeloupe
  • Si vous trouvez un cadavre de tortue : contactez les services techniques de la Mairie.
  • Vous ne devez en aucun cas : porter atteinte à la vie d’une tortue ou à son habitat, consommer de la chair ou des œufs de tortue, acheter des articles en écaille de tortue, jeter des déchets dans l’environnement car ces derniers peuvent être ingérés accidentellement par des tortues et provoquer leur mort. L’atteinte aux individus, aux œufs ou aux habitats est passible d’une amende de 15000 € et/ou d’une peine d’1 an d’emprisonnement.
  • Vous pouvez aussi : vous impliquer dans la protection des tortues marines. Vous pouvez par exemple soutenir ou intégrer une des nombreuses associations qui travaillent à la protection des tortues marines en Guadeloupe. Vous trouverez leurs coordonnées sur le site www.tortuesmarinesguadeloupe.org